تحت الرعاية السامية لصاحب الجلالة الملك محمد السادس

SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI

Du jeudi 19 au
samedi 21
octobre

Casablanca

jeudi 19 octobre 2017 - samedi 21 octobre 2017

Partenaires 2016

Exposants Casablanca 2016

La région en chiffres

Région
du grand Casablanca
Au niveau National
Population 3 750 500 habitants 32 514 700 habitants
Superficie 1 140,54 km2 710 850 km2
Population de la ville de Casablanca 3 012 000 habitants
Taux d’activité 47% 50.2%
Taux de chômage 11.6% 9.1%
Taux d’analphabétisme 25% 39.7%
Effectifs d’étudiants des établissements universitaires 53 000 308 000
Effectifs d’étudiants en formation professionnelle (O.F.P.P.T) 39 800 220 000
Principaux établissements universitaires L’université Hassan II, L’université Ain Chock
Principaux établissements d’enseignement supérieurs privés ESG, U.I.C, H.E.M, EMSI

Capital économique, Casablanca est une ville prospère et vivante, elle incarne le Maroc de la modernité et du dynamisme. De part sa dimension économique, elle constitue un lieu d’innovation, d’échange de transformation sociale ; elle peut être à elle seule considérée comme une métropole conjuguant toutes les autres villes du Maroc.

L’infrastructure

Casablanca est la première plate-forme logistique multimodale (ferroviaire, portuaire, aéroportuaire et autoroutière) du pays avec 55% des échanges extérieurs portuaires, 80% du fret aérien de marchandises et 51% des mouvements passagers.
Le réseau routier du Grand Casablanca s’étend sur une longueur de 644 km répartis entre 67 km d’autoroutes et un réseau routier de 577 km, soit une densité de près de 40 km/ km2.
Le réseau ferroviaire : Le réseau de rail à Casablanca est considéré comme étant une véritable « colonne vertébrale » connectée à divers points de la ville, au centre comme en périphérie, Le réseau ferroviaire comporte 80 km en double voie électrifiée. La région est aussi desservie en partie par Al Bidaoui, un réseau express régional ferroviaire (RER) comprenant huit stations. Le réseau ferroviaire permet le transport de près de 8 millions de passagers par an
Les ports : Le port de Casablanca offre l’exemple d’un port modulable, flexible et ouvert aux éventuelles mutations du monde des transports maritimes. Celui de Mohammedia est quant à lui le port de réception du pétrole brut et l’organe de répartition des produits raffinés. Relié aux axes principaux de circulation et embranché sur la voie ferrée principale Casablanca – Rabat, il met à la disposition des usagers des équipements modernes adaptés aux techniques les plus récentes.
l’Aéroport Mohammed V : d’une capacité de 16,4 millions de passagers et de 150 000 t/an de fret, c’est le principal aéroport du Maroc et l’un des plus grands en Afrique.
Le tramway : dévoilé et annoncé en 2010, il constituera un véritable enjeu économique, social et humain, mobilisera la bagatelle de 4,6 milliards de dirhams et sera opérationnel fin décembre 2012. Ainsi 30 kms seront mis en place, la ligne comportera 49 stations et transportera quelque 250.000 voyageurs par jour.

Le tissu économique

L’agriculture : l’agriculture reste un secteur non négligeable. La région bénéficie d’un climat favorable et d’une superficie agricole utilisée de près de 68 000 hectares sur les 114 000 hectares de terre de la région. Les céréales, les légumineuses et les maraîchages constituent les principales productions agricoles dans la région du Grand Casablanca.
Industrie : La région du Grand Casablanca, capitale économique du royaume, continue de renforcer sa position de leader dans l’industrie nationale. En effet, elle concentre 3000 établissements industriels, soit près de 34% du total des établissements industriels au niveau national. La production industrielle s’est établie à près de 132 milliards dhs, soit 49% de la production industrielle nationale. Les exportations de la région se sont élevées à plus de 25 milliards dhs, soit 34% du total des exportations nationales réalisées par les industries de transformation. Par branche d’activité, les branches qui contribuent le plus à la production industrielle dans la région sont l’industrie du raffinage (21%), les industries alimentaires (16%), l’industrie chimique (10%), l’industrie de la fabrication de machines et appareils électriques et l’industrie de travail de métaux (7% pour chacune).
Secteur Financier : La région du Grand Casablanca a bénéficié d’un intérêt particulier de la part des pouvoirs publics pour la promotion et le développement de ce secteur. La Bourse des Valeurs de Casablanca (BVC) est le marché officiel des actions au Maroc. Créée en 1929, sous le nom de l’Office de compensation des Valeurs Mobilières, la Bourse de Casablanca st la première du Maghreb et d’Afrique de l’ouest et deuxième en Afrique après celle de Johannesbourg. Elle a une capitalisation de 57 Milliards d’euros 1,2.
L’offshoring : La région accueille les sièges régionaux des grands opérateurs mondiaux . Par ailleurs, le succès de la région dans le domaine des centres d’appels et dans des niches de Business Process Outsourcing (BPO) démontre sa position de destination de choix pour l’externalisation et le baromètre de l’offshoring.
Le tourisme : Casablanca est le lieu où convergent le « tourisme de masse » et le « tourisme d’affaires ». Futur port croisiériste, Le Grand Casablanca ambitionne d’accueillir 1 million de touristes en fin 2012, et se dote des moyens nécessaires au perfectionnement de son offre globale : affaires, détente, découverte et divertissement. En chiffres la ville se place en troisième position des destinations touristiques du Maroc avec des arrivées qui représente 12,5% de l’ensemble des arrivées au niveau national.

Emploi et formation

Le secteur des services demeure le principal pourvoyeur d’emploi au niveau de la région du Grand Casablanca., ce secteur emploi 61,3% des actifs occupés, suivi en second lieu par le secteur des industries avec 29,2%. Quant à la branche « Agriculture, forêt et pêche », celle-ci ne contribue qu’avec 1,8%.
L’effectif des étudiants inscrits dans les établissements universitaires de la région s’élève à 39 800 étudiants. Le secteur de la formation professionnelle, au niveau de la région, dispose de 76 établissements publics et 383 établissements privés, soit un total de 459 établissements, qui ont formé près de 53 000 élèves stagiaires en 2009. Les structures économiques dans la région du Grand Casablanca, bien qu’elles soient importantes, n’arrivent pas à absorber tout l’effectif des personnes en âge d’activité à la recherche d’un travail. En 2009, le taux de chômage dans la région du Grand Casablanca a été estimé à 11,6%.

Les grands chantiers

Casablanca Marina : Le projet « Casablanca Marina » du groupe CGI, constitue un projet novateur qui ambitionne de positionner la ville de Casablanca dans le giron des grandes métropoles économiques et touristiques, pôle multifonctionnel de la ville de Casablanca. Le projet abritera deux tours de 100 mètres, les plus hautes du Maroc. L’une sera un hôtel et l’autre un business center. Elles seront prêtes en 2014.
Le complexe touristique Bouskoura : Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan de développement régional, s’étalera sur une superficie de 450 ha, et viendra compléter l’offre touristique de la région du Grand Casablanca en offrant un complexe golfique de qualité et à proximité du centre ville Le campus Universitaire Nouaceur : Ce projet sera situé à la nouvelle ville de Nouaceur sur une superficie de 12ha et vient pour répondre à la forte demande nationale et régionale en enseignement privé aux standards internationaux, avec une volonté d’atteindre 20% des effectifs formés par le secteur privé au lieu de 3% actuellement. Ce projet comprendra des espaces d’enseignement, des résidences universitaires et des espaces sportifs.

Source : H.C.I
CRI Casablanca

Les partenaires Médias

  • 2M
  • MAP
  • Hespress
  • Medias 24
  • Noon Presse
  • Bzaf
  • L'economiste
  • Radio 2M
  • Medi1
  • Cap Radio
  • HitRadio